Messieurs, attention ! Sous aucun prétexte, cet article ne doit tomber entre les mains de vos femmes, maîtresses, concubines, petites amies, copines ou belles-mères.

Il ne concerne que les hommes, les vrais. Enfin ceux qui restent après la déferlante féministe, le raz de marée sexiste et le tsunami liberticide (pour nous) des années 70. En ces temps reculés où les hommes croyaient encore diriger le monde, on appelait la gente féminine : “le sexe faible”. Dans les années 80, nous avons révisé nos positions (non, pas celles auxquelles vous pensez aussi), qui sont alors devenues : “le sexe prétendu faible. Grossière erreur. D’origine, le sexe pré-tendu est notre spécialité et en leur abandonnant, c’est nous qui sommes devenus faibles! Malheureusement, si elles peuvent se faire refaire les seins, nous ne pouvons pas refaire l’histoire….

Car dés le début, il y a malentendu. Au début, on s’enlace, on se veut, puis on se lasse et on s’en veut.

Vous la vouliez en chair et en os ? Vous l’avez eu en chaire et en noces.

Vous la connaissiez silencieuse et réservée ? On la croirait vacciner avec une aiguille de phonographe. Elle a tort, bien sûr, car si on reste toujours maître de ses silences, la parole, elle, nous enchaîne.

Vous la saviez jolie et vous l’aviez jugé intelligente ? Finis mini-jupes et décolletés pigeonnants, elle s’habille sérieux ou prénatal et ses conversations tournent entre les enfants la bonne et les régimes. Souvenez-vous de l’adage : Si votre femme est jolie, ne lui dites pas, elle le sait. Mais dites lui qu’elle est intelligente car elle l’espère.

Vous la jugiez souple et gentille ? Elle est plus entêtée que votre belle–mère et sa mère réunies. Rappelez-vous : Celui qui cède quand il a tort est censé. Celui qui cède quand il a raison est marié.

Vous la trouviez amusante ? Elle ne regarde que des documentaires ou des romances et est parfaitement imperméable à votre humour.

Vous la croyiez aventureuse ? Elle traîne des pieds pour quitter sa maison et les enfants l’enchaînent à son foyer. D’ailleurs, le mot foyer devrait être pris au pied de la lettre car il y a souvent le feu !

Il y a des moments où vous lui diriez bien ses quatre vérités, mais elle en a tellement plus….

Arrêtons là. Car l’objectivité, dont je manque énormément, m’oblige quand même à dire que ce qui précède peut tout autant être mis au masculin, n’est-ce pas Messieurs ? Et comme disait Desproges : « Il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles, il y a déjà assez d’imbéciles que l’on prend pour des gens ».

Le temps est une constante féminine. Pas celui qu’il fait, celui qui passe. Ma concierge, femme éminemment vertueuse mais indiscutablement dure d’oreille, m’a hurlé un jour une phrase qu’elle avait lu quelque part : « Il vaut mieux épouser un archéologue car plus on vieillit, plus on l’intéresse ». Faute d’archéologue, elle a épousé un concierge qui ne l’intéresse plus, mais effectivement, vous avez certainement constaté également que les femmes ont des images différentes de nous sur le temps et l’espace. Elles ne fonctionnent pas comme nous et le temps et l’espace semblent être des notions élastiques pour elles. Nous sommes logiques, ce qu’elles nous reprochent souvent, et le temps qui passe que nous ne pouvons pas contrôler est un défi à notre logique d’homme.

L’homme de base est tricéphale

Il passe par trois époques : Au début, il vit au présent. Ensuite, il se rapproche de l’avenir. Et enfin, il revient au passé. Nous pensons qu’aujourd’hui est un cadeau et c’est pourquoi on l’appelle présent. Mais vous avez certainement remarqué que les années ne passent pas chaque année, mais tous les dix à quinze ans. Pendant une dizaine ou une quinzaine d’années, on a l’impression d’avoir le même âge ; puis brutalement, on vieillit d’un seul coup. La vie ne vaut rien bien sûr, mais rien ne vaut la vie et il ne faut jamais faire de projet, surtout en ce qui concerne l’avenir. Nous portons tous d’ailleurs d’énormes montres compliquées qui nous rappellent chaque seconde que nous nous rapprochons inéluctablement du moment où nous entendrons : « Game over! ».

La femme est bicéphale

Elle vit deux époques : Avant le mariage et après le mariage. Avec éventuellement une troisième : après le divorce ! Toujours est-il qu’avec l’armada des artifices féminins, les femmes arrivent à annuler ce temps qui passe et à rester longtemps immobiles dans un espace-temps qui nous reste inconnu. Peut-être sont-elles en avance sur l’Histoire?

On peut en dire autant de l’espace qui pour nous est un concept tangible. Nous savons lire un plan et nous avons généralement un sens de l’orientation correct. Impossible pour elle de conceptualiser dans leur tête un plan quelconque. Je tiens d’un savant de Marseille que la première boussole a été inventée par les chinois, mais pour une femme.

Un incontournable féminin est l’obligation de détruire toute entité féminine de quelque âge ou provenance que ce soit, qui pourrait -éventuellement- vous intéresser. Supposons, comme cela vous est déjà arrivé, que vous trouviez un soir dans l’assistance une personne de l’autre sexe attirante et qu’avec l’honnêteté primaire qui nous caractérise, vous ayez le malheur de dire négligemment à votre épouse : « Tiens, ne trouves-tu pas que cette femme est jolie? ». Vous déclenchez instantanément une réaction primaire de rejet épidermique : « Mais comment peux-tu lui trouver quelque chose ? Elle a des doigts courts, elle louche (!), elle est haute comme trois pommes à plat ventre, elle a l’allure d’un pot à tabac et elle est habillée comme un sac ! En plus, je suis sûre qu’elle doit être bête ! ». Ben voyons! Cette logorrhée dénuée de toute objectivité fait passer immédiatement la pauvre fille dans le clan des “ovni” (objet vilain nullement intéressant) et une pancarte apparaît sur son front avec écrit : à démolir de toute urgence. Le reste de la soirée se passera pour vous à subir une avalanche de réflexions de mauvaise foi qui changeront rapidement de cible, passant progressivement de la pétasse en question à votre petite personne. « Mais qu’est-ce que tu peux bien lui trouver ? » « T’es nul par moment ! » « Avec l’âge, ton goût ne s’arrange pas et tu tournes lubrique » « Tu fais dans les mémères maintenant ? » Et plus la fille sera jolie, pire sera l’exécution. Car la fille n’est pas si mal que ça, mais ce qu’elle n’admet pas, c’est que vous puissiez trouver jolie quelqu’un d’autre alors qu’elle devrait être le seul reposoir de vos yeux.

Autres particularités linguistiques. Avez-vous remarqué que lorsqu’une femme commence une phrase par “franchement”, c’est qu’elle s’apprête à vous mentir ? Il y a péril également quand au détour d’une conversation, et une conversation avec le sexe faible comporte énormément de détours, elle vous lance : « Tu fais bien d’en parler ! ». La seule chose dont vous pouvez être immédiatement certain, c’est qu’il ne fallait surtout pas en parler !

Remarquable aussi la constance qu’ont nos épouses pour poser sans cesse la même question : « Comment s’est passé ta journée ? Raconte-moi ! ». Personnellement, j’ai rêvé des centaines de fois pouvoir répondre : « Bof ! La routine. Sharon (Stone bien sûr) est passée me faire la bise accompagnée de Julia (Roberts of course). Elles m’ont invité à Beverly (Hills naturally) pour un cocktail le mois prochain. J’ai placé quelques centaines de milliers d’euros sur différents trucs dans le Nasdaq et le chiffre d’affaire de la boîte est monté de 22% dans la semaine. J’ai aussi un séminaire sur ” le tantrisme dans les affaires” par Bill (Clinton) à Kyoto dans 15 jours si mes conseils d’administration m’en laissent le loisir ». C’est quand même plus gratifiant que : « Pas mal ! Ça a marché aujourd’hui. Tu sais, le stagiaire à l’air niais que m’a placé l’inspecteur le mois dernier? Eh bien, il est venu me faire un scandale sur ces conditions de travail! J’ai revendu les quelques actions qui me restaient pour nous renflouer un peu car le chiffre d’affaire de l’année est mal parti. J’ai une réunion avec le comité d’entreprise animé par un imbécile qui ne parle que philippin et mon idiote de secrétaire est tombée enceinte. Non, pas de moi en plus ! »

De toute façon, que vous preniez la première ou la deuxième version, cela n’a aucune importance car votre femme n’a rien à faire de votre récit et n’attend que l’instant où vous reprendrez votre souffle pour vous couper la parole. Car ce qui l’intéresse vraiment, c’est de vous raconter sa journée ! Qui a été émaillée d’une foule d’événements primordiaux qu’elle a déjà relaté à une douzaine de copines depuis le matin, mais qu’il faut absolument qu’elle vous fasse partager de toute urgence ! C’est hallucinant le nombre de choses qui se passent dans la même journée et dans la même ville et que nous les hommes ne soupçonnons même pas !

On le sait depuis longtemps, la logique féminine est comme la recette du Coca, le trésor des templiers ou la théorie du Big Bang, quelque chose que nous ne comprendrons jamais. Mais quand même, dans leur grande majorité, elles ont des réactions …..bizarres

Pourquoi gardent-elles systématiquement sur leurs montres l’heure de leur pays d’origine ? Passionnant de connaître l’heure de Casa quand on est en Islande ou au Baloutchistan !

Pourquoi refusent-elles de se servir du régulateur de vitesse ? Ne supportent-elles pas de ne plus contrôler la voiture ?

Pourquoi tiennent-elles absolument à payer avec de la petite monnaie à tous les péages ? C’est vrai aussi que l’on est plus riche avec des billets !

Maupassant a certes dit cette immense vérité : « Il faut toujours qu’une porte soit ouverte ou fermée », mais pourquoi passent-elles leur temps à fermer les portes que nous voulons garder ouvertes ?

Peut-être l’un de vous a-t-il des réponses à ces interrogations ? Surtout qu’il les garde pour lui car le mystère féminin est quand même bien divertissant puisque d’abord cela fait 10 minutes que vous me lisez et qu’ensuite vous allez vous faire un plaisir de ressortir ces propos à votre épouse en lui disant : « Bien sûr, chérie, malgré certaines ressemblances troublantes cela ne te ressemble pas ! » .

Fayot le sexe fort ?

[NDLR: Article paru dans la revue du CAF]

Capitone - La Mutuelle des retraités français

La Mutuelle des retraités français au Maroc

Voir le siteDécouvrez Capitone

partenaire de logo-caryl-blanc

CONTACT

Nous ne sommes pas dans le coin pour le moment mais envoyez-nous un message et nous vous répondrons dès que possible !

En cours d’envoi

©  [2007 - 2018] caryl.fr - tous droits réservés

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account