De par ma fonction, c’est une question que l’on me pose presque quotidiennement ! je vais tenter de vous apporter quelques éléments de réponse qui bien entendu n’engagent que moi. Tout est fonction du projet (activité professionnelle, maison d’hôtes, boutique, promotion immobilière…etc) je ne m’attacherai donc qu’au marché de l’immobilier et à l’acquisition d’une maison ou d’un appartement existant.

J’espère que vos commentaires compléteront ce dossier tant les cas particuliers sont nombreux.

Un marché de l’immobilier en chute libre

Aujourd’hui, personne ne me contredira, le marché de l’immobilier mondial est en chute libre. Le Maroc a beau se prévaloir d’une position à l’abri de la crise, le nombre de transactions immobilières a baissé de quasiment 50% (je ne m’appuie que sur des rumeurs mais les chiffres, bientôt divulgués, parleront d’eux-mêmes). Cela a engendré une baisse des prix déjà constatée de quasiment -30% à Marrakech. Ouf ! il était temps ! l’envolée des tarifs devenait ahurissante !

Selon certains, cette baisse devrait continuer jusqu’au mois d’octobre. Argument avancé : à la baisse de -81% (www.bled.ma) de fréquentation touristique en 2008 des MRE (Marocains Résidents à l’Etranger) s’ajouterait le fait qu’aux vacances prochaines, ils ne devraient pas encore se lancer dans des investissements immobiliers dans un environnement économique incertain. Conséquence : les promoteurs auront un besoin de liquidités urgent à la fin de l’année 2009.

Si cela se confirme, est-il intéressant ou non d’acheter son bien dès aujourd’hui ?

Des taux attractifs

Les baisses successives des taux d’intérêts pratiqués par les banques peuvent clairement nous interpeller ! Les analystes financiers privilégient un scénario de baisse des taux de crédits immobiliers au moins jusqu’à l’été 2009. Le taux d’intérêt à long terme des marchés financiers (OAT 10 ans) qui sert de référence au taux fixe des prêts immobiliers, en baisse depuis l’été 2008, devrait remonter dès le 4e trimestre 2009. Aujourd’hui stable aux alentours de 3,70 %, il est moins élevé qu’il y a un an où il se situait à 4,45 % mais pourrait atteindre 3,90 % en 2010.

Au Maroc, le taux est fixé pour toutes les banques et vous ne pourrez (à l’heure où vous lirez ces lignes) certainement pas descendre en dessous de 5,17% (j’affinerai ce taux en fonction de vos témoignages).

De mon point de vue, je pense que si vous êtes acquéreur au Maroc (le marché européen m’échappe un peu), c’est un bon moment pour se renseigner et peut être se lancer ! cette conjonction d’événements est encourageante et le trimestre à venir devrait voir le nombre de transactions immobilières augmenter sensiblement.  

Quelles solutions ?

Mon expérience professionnelle, n’en déplaise à certains de mes confrères, m’a appris qu’il est quasiment inutile d’aller voir votre banque pour négocier votre crédit immobilier. C’est triste, mais je me suis souvent rendu compte qu’il fallait changer de crémerie pour obtenir le meilleur taux ! Si vous n’avez ni le temps, ni l’envie qu’on vous prenne de haut, je vous conseille vivement de faire appel à un courtier en crédit ! Et là, j’ai trouvé la solution pour vous : CAFPI

Déjà numéro 1 du courtage en crédits en France, la CAFPI a implanté un nouveau bureau à Casablanca ! Au delà d’un site internet clair et concis comme je les aime (et c’est rare!) j’ai eu le plaisir d’entrer en contact avec une équipe de vrais professionnels susceptibles de tout prendre en charge ! Même les dossiers compliqués avec nantissement (garantie) sur des biens ou un patrimoine à l’étranger peuvent être étudiés ! A consulter de toute urgence !

Faire une demande d’étude gratuitement

Liste des documents à fournir

Identification

  • Carte d’Identité + Passeport
  • Justificatif de logement : Facture d’électricité, de téléphone fixe, d’eau ou quittance la plus récente possible
  • Carte de résident ou carte de séjour au Maroc (ou justificatif de dêpot de demande de résidence)

Projet

  • Certificat de propriété ou compromis de vente et/ou descriptif du bien (adresse exacte, superficie, consistance, prix porté à l’acte et valeur vénale)

Revenus

  • Les 3 derniers bulletins de salaires
  • Les 2 derniers avis d’imposition
  • Votre déclaration d’ISF pour ceux qui y sont assujettis.  
  • Contrat de travail
  • Attestation de salaire qui incluent le type de contrat, l’ancienneté, la fonction, et les primes annuelles  
  • Tout justificatif de revenus complémentaires (revenus locatifs, donation ou prêt par un proche…)

Patrimoine

  • Vos trois derniers relevés de compte en banque, en France et au Maroc.
  • Titre(s) de propriété des biens.  
  • L’ensemble des contrats de prêt en cours et des tableaux d’amortissement de ces prêts.
  • Par ailleurs, si vous indiquez un patrimoine financier, en compte d’épargne, valeurs mobilières de placement ou autres, vous devez fournir :
    • relevé de comptes titres,
    • relevé de comptes d’épargne,
    • relevé de situation de contrat d’assurance-vie.

Si vous n’en avez pas de récents, le ou les établissement(s) teneur(s) de ces comptes pourra(ont) vous en délivrer sur simple demande de votre part.

Attention : Pour les étrangers, BanK Al Magrib (équivalent marocain de la Banque Centrale) permet aux banques de prêter jusqu’à hauteur de 70% de la valeur du bien à acquérir.


Voilà vous savez (presque) tout…alors vous achetez ou pas ?


Capitone - La Mutuelle des retraités français

La Mutuelle des retraités français au Maroc

Voir le siteDécouvrez Capitone

partenaire de logo-caryl-blanc

CONTACT

Nous ne sommes pas dans le coin pour le moment mais envoyez-nous un message et nous vous répondrons dès que possible !

En cours d’envoi

©  [2007 - 2018] caryl.fr - tous droits réservés

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account