Pardonnez-moi ce titre un peu tapageur et polémique mais je souhaite véritablement attirer l’attention de mes compatriotes français afin de les mettre en garde !

Comme j’avais pu vous le promettre dans mes précédents Carnets de chantier au Maroc, je tiens à vous raconter la petite histoire d’un de mes proches qui s’est lancé dans les travaux de rénovation de sa petite maison à Essaouira. Je ferai court mais cela reste très instructif (et révoltant) !

Tout a commencé en 2005, lorsque Marcel (clin d’oeil à Marie-Aude ;-)), a décidé de s’installer au Maroc pour sa retraite. Pour cela, ne connaissant pas du tout ce pays, des amis français lui ont recommandé de se mettre en contact avec Chantal (une ancienne journaliste du Guido pour ceux qui connaissent), à Essouira, et qui, justement, souhaitait vendre sa maison.

Après une courte visite (trop courte sans doute) dans cette ville magnifique, Marcel a immédiatement décidé d’acquérir ce bien qu’il venait de découvrir. Le second voyage sera destiné à la signature chez le notaire….le bonheur c’est simple comme un gros chèque !

Evidemment, après quelques temps passés dans la ville, Marcel s’est rendu compte qu’il avait acheté une maison totalement délabrée, mal conçue et “inondée” d’humidité (j’y ai vécu et je confirme, je me demande même si ma bronchite en cours ne viendrait pas de cette époque). Mais le pire c’est que Marcel l’a payée le double du prix du marché. (j’insiste, le double, pas 1 demi fois, mais bien 2 fois….rrrrr, ça y est je commence à m’énerver).

De toute façon c’était trop tard et la Chantal s’était racheté une autre maison et une voiture avec….

Tant pis, il faut se faire une raison et puis le budget d’expatriation était loin d’être entamé. Avec le temps, cette maison allait certainement prendre de la valeur, d’autant plus que nous allions y faire de gros travaux de rénovation……

Vous voulez la suite….j’y arrive…..

Bref, nous nous sommes mis en quête d’un bon entrepreneur à Essaouira. Pas facile dans ce royaume des clans !

Après de long mois de recherche, nous avions enfin trouvé ! Un vieux français, soi-disant architecte, sa très jeune femme marocaine et amoureuse (un classique) ayant le titre de collaboratrice en chef, ainsi qu’un gros chien (certainement le plus compétent de l’équipe). Bref nous étions entre de bonnes mains, rassurés de travailler avec nos compatriotes, qui utilisent, en plus, emails et photos de suivi de chantier ! un must !

Premier chèque au porteur d’acompte…..les travaux pouvaient enfin commencer !

A suivre….(dans pas longtemps, promis !) – MAJ : Lire le 2ème épisode

Capitone - La Mutuelle des retraités français

La Mutuelle des retraités français au Maroc

Voir le siteDécouvrez Capitone

partenaire de logo-caryl-blanc

CONTACT

Nous ne sommes pas dans le coin pour le moment mais envoyez-nous un message et nous vous répondrons dès que possible !

En cours d’envoi

©  [2007 - 2018] caryl.fr - tous droits réservés

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account